Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

thierry fremont

  • Une affaire d'état

    affairedetat_120_full.jpgVotre attention, s'il vous plaît.
    Une fois n'est pas coutume, nous allons parler  "cinéma ", plus exactement d'un film bientôt en salle -Une affaire d'état- un  " thriller politique " réalisé par Eric Valette ( certaines, certains se souviennent de Maléfiques), adapté du roman Nos fantastiques années fric de Dominique Manotti et interprété par André Dussollier, Rachida Brakni, Thierry Frémont, Christine Boisson.
     Le pitch ? L'histoire ?
     Un avion cargo chargé d'armes, percuté par un missile sol air, s'abîme au-dessus du golfe de  Guinée.
    Pendant ce temps, à Paris, Mado (Christine Boisson) organise une " soirée " pour les Grands du monde des affaires et de l'Etat comme Charles Bornand (André Dussollier).
    Le lendemain, dans un commissariat parisien, Nora Chayid  (Rachida Brakni) prend ses nouvelles fonctions d'officier de Police, sous l'autorité du capitaine Bonfils...
    • La bande annonce :

    • A propos du film :
    Je n'ai manqué aucune miettes du film.
    Jamais mon attention n'a relaché. 
    Je ne me suis pas endormie  : ce qui est trés bon signe.
    Si, je vous le conseille ? Oui !
    • A propos des comédiens :

     J'ai été époustoufflée le jeu remarquable de Thierry Frémont incarnant le personnage de Michel Fernandez, homme à tout faire de Charles Bonfan .

    André Dussolier : toujours juste.

    Quant à Rachida Brakni, qui est une merveilleuse comédienne, j'ai trouvé qu'elle  " sur-jouait ". A mon sens, elle jouait comme si elle était sur les planches de la Comédie Française, dont elle a été sociétaire.

     

    • A propos du débat qui a suivi la projection de l'avant-premiére :

    Eric Vallette et André Dussollier nous ont honoré de leur présence et ont répondu aux questions des spectateurs.

    Le réalisateur nous a d'abord présenté son film. Il nous a expliqué qu'il aura fallu cinq ans pour que ce film existe.

    En 2003, Eric Névé-le producteur- acquiert les droits d'auteur du roman de Dominique Manotti (roman qui dépeint les  affaires des années 80). Névé contacte Vallette. Ce dernier,aprés lu Nos fantastiques années fric, fait appel aux deux scénaristes avec lesquelles il avait travaillé sur Maléfiques. Le choix des acteurs s'est fait de lui-même, sans directeur de casting.

    Eric Névé a souligné que son intention est de montrer la complexité des personnages, qu'importe que les sentiments qui les meuvent, ce sont les choix difficiles auxquels ils sont soumis qui est intéressant. Le réalisateur porte un regard neutre sur un sujet intemporel. Il ne s'agit pas de distinguer le Bien du Mal.Il ne s'agit pas non plus de poser la question de la moralité ou son absence. Les personnages sont ni blanc, ni noir. Ils sont gris. 

    Parmi les questions rigolotes, j'ai particuliérement apprécié celle posée par une dame qui voulait connaître quelle était la musique qu'écoute le capitaine Bonfils. Question qui a permis de présenter plus amplement le compositeur et intérprête de la musique du film -Noko. Noko qui apparaît d'ailleurs dans le film.

     

     

     Une affaire d'Etat, à l'affiche le 25 novembre 2009.

    Réservez votre date et ne manquez pas ce fil.

     

    Plus d'info sur : www. marsdistribution.com

    Remerciements : Camille et Jérôme.