Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

santiag

  • Des santiags bleu-cyan

    Il manque à ma collection de bottes une paire de santiags, une paire colorée et funky. Quitte à porter des santiags, lorsqu'on est dotée de grands pieds, autant qu'elles soient remarquées et remarquables.

    Si mon voeu le plus cher est d'un jour de posséder une paire de Sartore, je saurais me contenter pour l'instant de cette paire  remarquée sur un site, réveillant un désir que je croyais refoulé mais latent. Une analyse psychologique révèlerait sans doute que ce désir avait été réprimé non pas par mon  ça mais simplement par l'autorité parentale (à l'époque j'étais encore une adolescente).

    Aussi à la vue de cette paire de santiags bleu cyan D.Co, j'étais muée par un sorte de pulsion : les acheter pour les porter au plus vite ! J'avais des étoiles plein les yeux.santiag DICO pola.jpg

     Fort heureusement pour mes finances, la raison l'a empotée. J'avais su reconnaître le retour du refoulé ( merci Sigmund pour vos cinq leçons sur la psychanalyse). Mes dépenses resteraient maîtrisées. Enfin, pour l'instant. Combien de temps la barriére des interdits va-t-elle tenir ? Là est la question.

    Ces santiags danoises constellées d'étoiles sont faites pour moi.  Aussi,  si la direction commerciale de D.Co Copenhaguen m'entend, contactez-moi.

    Une étoile sur la toile qui attend de pouvoir afficher son statut à ses pieds.

    Crédit photo :D.Co Copenhaguen