Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anke

  • SE SERRER LA CEINTURE

    L'économie étant souffreteuse (et c'est un doux euphémisme), notre pouvoir d'achat s'amenuise tel une peau de chagrin.

    Comme Perette et son pot de crème allégé, les modeuses voient leur budget " je remplis mon dressing de nouveautés essentielles" tendre vers le zéro. Cette situation va plonger certaines d'entre-nous dans une profonde dépression (ironique, non). Dépression qui coûtera fort cher à note système de protection sociale et accroître le gouffre de la sécu. Les anxiolytiques, anti-dépresseurs sont onéreux. 

     Et si l'idée saugrenue nous prenait de regarder le prix des prescriptions, nous aurions vite fait de nous aperçoir qu'avec cette somme, nous aurions pu nourrir notre garde-robe et retrouver le sourire. Hélàs, bien mal nous aurait pris, et, plus en abîme nous serions précipitées.

    Aussi, avant d'arriver à ce scénari catastrophe, modeuses du monde unissons-nous et serrons-nous la ceinture ! Porter dès à présent cette ceinture en daim (marron ou kaki selon vos goûts) : la Anke de IRO.

    ceinture anke IRO kaki la vitrine de la mode.JPGceinture anke IRO marron détail La vitrine de la mode.JPG
    Vous apprécierez le côté hippie.
    Moralité : pour un côté hippie chic, serrons-nous la ceinture
    crédit photo : la Vitrine de la Mode