Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2012

7 rue Auguste Comte

Le 7 rue Auguste Comte est une adresse " confidentielle " (on le souhaiterait) et désormais incontournable des lyonnaises en quête de créateurs peu ou pas présents sur Lyon.  C'est donc naturellement qu'elles se rendent chez nyack.

Comme mes consoeurs, je guête les arrivages de nouvelles marques attenduesLorsque Nathalie, la propriétaire de la boutique, a annoncé sur la page facebook de la boutique l'arrivée des chaussures Patricia Blanchet, beaucoup de pouces se sont lévés (le mien aussi). Je me suis donc rendue à la boutique pour voir la sélection proposée. J'avais un modéle précis en tête et une couleur aussi. Je répère le modéle souhaité et me renseigne sur les pointures et les coloris disponibles. Un seul coloris pour l'objet du désir. Intérieurement, je me fais la remarque suivante : " C'est joli, dans ce ton ".

Pour m'aider à réfléchir, j'entreprends de fouiller méticuleusement les portants. Soudain, je découvre (aprés tout le monde puisque j'ai hiberné tout l'hiver) un échantillon de la collection P/E 2012 Moonchild. Mon regard a été accroché par le châle Lost Arrow  natural  (coton organique crocheté à la main), ci-dessous en noir.chale Lost Arrow MOONCHILD PE 2012.JPG

 

photographe : Fred Mortagne 

 

Le tee-shirt Viriginia Lake natural  a également retenu toute mon attention (présenté ci-dessous avec le bikini Tangerine Dream *)

tee shirt Virginia Lake Natural et bikini Tanderine Dream.JPG

 

photographe : Fred Mortagne

Des obligations m'apppelant, c'est la tête pleine de rêves que je suis partie.

Quelques semaines plus tard, muée par le désir de chausser les Patricia Blanchet, je suis retournée à la boutique. Hélàs, il n'y avait plus ma pointure dans le modéle souhaité. Je ne vous cache pas que j'étais à deux doigts de la mort, selon la formule consacrée. J'ai fait les cent pas dans la boutique, marquant l'arrêt de temps à autre devant un petit haut intéressant mais pas autant que le châle. A force de passer et repasser devant un autre modéle de Patricia, je m'informe de sa disponiblité de ma pointure. Et ô joie, elle l'était. J'essaie donc la paire de sandale. J'immortalise cet instant pour demander l'avis de mes abonnés sur twitter.Patricia Blanchet chez nyack essayage 2 (2).jpg

Twitter est unanime. Il me crie " prends ". Alors, je reprends une seconde photo (ou twitpic si elle est destinée à être envoyée sur le dit réseau social).

Patricia Blanchet essayage chez nyack bis.jpg

 

Je m'admire encore, fais quelque pas et je les prends.

Rentrée chez moi, je m'amuse à photographier, encore et encore, mes nouvelles sandales. La preuve par l'image :

Mes premiéres Patricia Blanchet (2).jpg

Mes premiéres Patricia Blanchet 3 (2).jpg

 

Mes premierés Patricia Blanchet 5.jpg

 J'attends Maud pour les étrenner en terrasse d'un café.

*disponible lors de mon premier passage

Remerciements : l'agence Tommy Hubert pour les visuels Moonchild, Nathalie pour sa patience et ses conseils, twitter, mon Blackberry et moi-même.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un commentaire